LE 501 OU L’HISTOIRE DE L’AMERIQUE. Chapitre 1

 

J’ai eu un style le jour ou j’ai eu mon premier 501.

J’accédais enfin au rêve américain, j’avais un look et je compris vite que le 501 que j’avais convoité, désiré et analysé sur toutes les filles du collège qui en portaient déjà, était une pièce que j’allais pouvoir porter avec tout, partout. Une pièce unique que je pouvais désormais emmener en vacances, en soirée, porter l’été avec un Tshirt, l’hiver avec mon perfecto, avec mes Reebok, mes mocassins… En revanche, je ne savais pas que je l’aurai encore aujourd’hui devant moi pour écrire cet article et que le 501 serait la clef de voute de mon look en 2017. Après quelques années d’errances en matière de Denim tout de même ; Le slim est passé par les années 2000…

 

La façon dont un jean s’use reflète les mouvements de celui ou celle qui le porte, sa morphologie, ses activités. Un jean raconte une histoire, notre histoire. Tomber par hasard sur ses jeans de collégiens ou de lycéens déclenche instantanément un petit sourire. On se refait le film de notre adolescence, en regardant l’usure de la toile ou bien la pièce à fleurs ou en jean plus foncé que par malheur une mère, ou une grand-mère, avait ajouté aimablement sur le trou que l’on avait pourtant mis des mois à travailler.

Le jean est devenu un uniforme universel de l’individualité depuis plus de 140 ans, il reste la pièce la plus commune, démocratique, porté par toutes les classes sociales, tous les métiers, tous les genres, tous les âges et pourtant : il demeure un mythe populaire, véhicule de jeunesse et de rébellion.

A une époque où la course est la jeunesse est excessive, et où le président de la plus grande puissance mondiale tente de nous faire croire que l’immigration est dangereuse pour son pays, le jean fait office d’antithèse. Le premier jean ? Le 501 : c’est l’histoire d’un vêtement intemporel, dont l’âge lui procure toujours plus de valeur monétaire et affective et qui a été inventé par deux immigrés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *